PARTAGES.

Small studio with grand ideas making sure people get what their businesses really need.

BLOG

Retour sur la conférence organisée par ILYEUM et le Café de l’Avenir, hébergée par Bivwak !

Share on linkedin
Partager sur LinkedIn
Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter

Le sujet abordé sous la forme d’une question était clair, « accélération des transformations digitales, quels impacts sur les métiers ? » et les intervenants étaient de qualité. Soyons toutefois objectifs, il aurait fallu de nombreuses heures d’échange supplémentaires pour traiter pleinement du sujet.

La conférence était organisée en 3 temps :

  • Une présentation de Lamine Talakela, PDG de Consulting Time, sur les « enjeux des technologies sur les métiers ».
  • Une première table ronde sur le sujet principal de la conférence, avec comme intervenants Lucille Chaillon, directrice Dev RH-SIRH et Communication RH à la BRED et Louis-Cyrille Trébuchet, DSI de France Télévision. La facilitation était réalisée par notre DG Loïc Delobelle.
  • Une seconde table ronde, facilitée par Philippe Golab, Vice-Président du Café de l’Avenir, avec comme intervenantes Sonia Rezgui, fondatrice de EdTech, Myriam Lamolle, Directrice de l’IUT de Montreuil et Akichi Adoyi, jeune diplômée et témoin. Le sujet ? Comment accompagner les jeunes dans cette transformation des métiers ?

Pour résumer, nous pouvons synthétiser les différentes interventions autour de 5 points-clés.

  1. Le mode d’organisation des entreprises et leur modèle économique changent avec la transformation digitale. Nous ne parlons donc pas d’une simple évolution des outils informatiques, mais bien d’une révolution au sein de l’entreprise qui touche le fonctionnement de ses services internes autant que ses offres et ses services.L’accélération de cette transformation, causée entre autres par la crise du COVID, provient originellement de l’incertitude dans laquelle nous évoluons aujourd’hui et du besoin d’adaptabilité qui y est lié. 3 éléments sont systématiquement recherchés, une plus grande efficacité, le gain de temps et la satisfaction du client et du collaborateur.
  2. L’usager a pris le pouvoir, qu’il soit client ou salarié. Ceci est une inversion des rôles par rapport au passé, où les DSI dictaient souvent les changements dans l’entreprise. Il nous faut donc mieux (voire tout) connaître du client, tout en respectant la sécurité de ces données. Tous les projets de l’entreprise transformée tournent autour de l’expérience utilisateur et de la valeur que l’entreprise leur apporte. Voilà ce qui tire souvent l’évolution du modèle économique de l’entreprise mentionné plus haut.
  3. Quel impact sur les salariés de l’entreprise ? Ils doivent aujourd’hui, avant tout, savoir s’adapter. Au-delà de leur compétence métier originelle, la capacité à apprendre est un critère fondamental pour le recrutement des futurs collaborateurs et pour le développement des salariés. En phase avec cela, deux domaines sont des sujets sociétaux extrêmement importants : l’acculturation numérique qui doit être garantie pour tous, et ce dès le plus jeune âge, à l’école, et la formation continue de tous, tout au long de la vie.
  4. Les jeunes sont des catalyseurs du développement. Exemples et guides pour les plus jeunes, scolarisés et en recherche, ils sont aussi mentors pour les séniors, car nos jeunes sont les premiers natifs digitaux. Nous devons leur offrir cette capacité d’exprimer leur plein potentiel et d’entrainer l’entreprise dans les transformations numériques qu’elle va continuer à vivre.

Le cinquième sujet abordé est pour nous un espoir. C’est l’apparition du numérique responsable comme sujet fondamental pour les entreprises et, en premier lieu, pour leur DSI. C’est une très bonne nouvelle de savoir que cela est sur la table des entreprises. Cela deviendra incontournable dans les années à venir et sera une composante de tous les futurs projets digitaux.

La sobriété numérique est un sujet que nous aimerions aborder plus avant – nous l’avons déjà évoqué il y a 4 ans lors d’une autre conférence – dans un prochain événement. Pour suivre aussi une proposition de Véronique Schoentjes-Ollivier, présidente du Café de l’Avenir, le sujet des stéréotypes et du manque de diversité en informatique est un second sujet RSE que nous pouvons aborder…

En attendant que ces prochains sujets soient traités, si vous souhaitez en savoir plus et revenir sur la conférence « accélération des transformations digitales, quels impacts sur les métiers ? », vous pourrez la suivre très prochainement en streaming, car nous en avons fait une captation… Teasing :).

Social media

Rester en contact

Newsletter

Imagine if your manager could know whether you actually

Catégories

Catégories

Newsletter

Donec elementum dui semper, pretium dui quis, pretium nisl.